ÉTIENNE LE ROY

Adresse                 

Centre de recherches historiques et juridiques

Université Paris 1,

9 rue Malher,

75 181 Paris, Cedex 04

Brève bibliographie

Après des études supérieures aux universités de Caen et de Strasbourg puis aux facultés de droit et des lettres de l’université de Paris, Étienne Le Roy a obtenu des doctorats respectivement en 1970 pour un doctorat d’État en droit puis en ethnologie en 1972 (dans le cadre de la nouvelle université Paris 7).

Assistant à la faculté de droit et des sciences économiques de Paris puis à l’université Paris 1, maître-assistant et maître de conférence en histoire des institutions, de 1968 à 1988. Chargé de recherche au CNRS de 1979 à 1984, professeur d’anthropologie du droit depuis 1988 jusque maintenant.

Directeur du laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris depuis 1988. Directeur du diplôme d’études approfondies en Études africaines de 1988 à 2005, directeur du master de droit comparé; spécialisation recherche, mention anthropologie du droit depuis 2005.

Professeur invité aux universités de Brazzaville (1971-1972 et 1972-1973), Picardie Jules

Vernes (1988-1992), René Descartes Paris 5 (1986-1989 puis depuis 1998) - Chargé de conférences, chaire C. Ziring,Institut international des droits de l’hommeStrasbourg, entre 1991 à 1999. Lecturer, Académie européenne de théorie du Droit, Bruxelles, de 1993 à 1998.

Conférences et séminaires.

- Fondation nationale des sciences politiques CERI (Paris)et CEAN Bordeaux, (1980-1995),

-Institut internationle des droits de l’homme, Strasbourg (1992-1999)

- Ministère de la coopération, depuis 1975, en cours

- Institut du travail social et de recherches sociales de Montrouge, de 1979 à 1983,

- Ecole nationale de la magistrature, Formations initiale et continue, depuis 1985,

- Centre de recherches interdisciplinaires de Vaucresson, de 1985 à 1995,

- ENFPES, Centre régional de Savigny sur Orge, 1987-1990

- EHESS, La question urbaine en Afrique, 1995-1999

- Institut international d'administration publique de Paris. Occasionnellement

- CNEARC et CIRAD Montpellier, Formations au foncier, programmes communs

Membre élu des conseils de lecture, de comités éditoriaux ou de conseils scientifiques

- Politique africaine (Paris-Bordeaux) (fondateur),

- Pratiques urbaines (Bordeaux), (comité de lecture), jusque 1992,

- Annales de Vaucresson (CRIV) comité éditorial jusque 1994,

- Journal of Legal Pluralism and Unofficial Law (Groningen), associé jusque 1998

- Droit et société (Comité éditorial),

- Natures Sciences Sociétés (comité scientifique)

- L’année francophone internationale (vice-président)

-L’observatoire permanent de la coopération française (conseil éditorial)

Responsable et directeur de publication

- Politique africaine, de 1985 à 1988.

- Cahiers d’Anthropologie du droit (depuis 2002)

Publications

E. Le Bris, E. Le Roy et F. Leimdorfer(eds) Enjeux fonciers en Afrique noire, Paris, ORSTOM-Karthala,1983, 427 p.

B. Crousse, E. Le Bris, E. le Roy (eds). Espaces disputés en Afrique noire, pratiques foncières locales, Paris, Karthala, 1986, 426 p

La réforme du droit de la terre dans certains pays d'Afrique francophone. Rome, FAO, novembre, étude législative N° 44,108 p.

Michel Beaud, Etienne Le Roy, Michel Vernières (eds) «Old and new trends in Francophone development Research.(.The European journal development Research, vol 3 n°2

E. Le Bris, E Le Royet P. Mathieu,(eds)L' appropriation de la terre en Afrique noire, manuel d'analyse, de décision et de gestion foncières. Paris, Karthala (collection Economie et Developpement), déc.1991, 359 p

E. Le Roy et T. von Trotha (eds), La violence et l'Etat., Paris, L'Harmattan, fév. 1993.

C. Choquet, O. Dollfus, E. Le Roy et M. Vernières)Etat des savoirs sur le développement, trois décennies de sciences sociales en langue française., Paris, Karthala, sept. 1993, 224 p.

E. Le Roy, A. Karsenty, A. Bertrand, (eds),La sécurisation foncière en Afrique, pour une gestion viable des ressources renouvelables, Paris, Karthaka avril 1996, 381 p.

(éditeur pour le GEMDEV) Les avatars de l’Etat en Afrique, Paris, Karthala, 1997,338 p.

Le jeu des lois, une anthropologie ‘dynamique’ du Droit, Paris, LGDJ, col. Droit et société, série anthropologie, 1999, 415 p.

(En collaboration avec Jacqueline Deguise-Le Roy), Un passeur entre les mondes, le livre des disciples et amis du Recteur Michel Alliot, Paris, Les publications de la Sorbonne,mai 2000, 357 p.

Ph. Lavigne Delville, E. Le Roy et Jacky Bouju), Prendre en compte les enjeux fonciers dans une démarche d’aménagement, stratégies foncières et bas-fonds au Sahel, Paris, GRET, 2001, 128 p.

(En association avec Carole Younès) Médiation et différence culturelle, pour quelle société ?, Paris, Karthala, 2002, 306 p.

Les Africains et l’institution de la Justice, entre mimétismes et métissages, Paris, Dalloz, 2004.

(éditeur), Juridicités, approches du droit au Laboratoire d'anthropologie juridique de Paris, témoignages réunis à l'occasionde son quarantième anniversaire, le 16 octobre 2004, Paris, Karthala,2006 , 176p.

Editeur des Cahiers d’anthropologie du droit (Paris, Karthala) 2002 (retour au foncier), 2003 (Les pluralismes juridiques), 2004 ( Anthropologies et droits, intersections et confrontations), 2006 (le droit en action).

Articles 2001-2006

“Pluralisme et universalisme juridiques, propos d’étape d’un anthropologue du Droit” , L’étranger et le droit de la famille, pluralité ethnique, pluralisme juridique, Paris, La documentation française, Mission de recherche Droit et Justice, 2001, p. 227-248.

«La médiation comme “dialogie” entre lesordonnancements de régulation sociale”C. Younès et E. Le Roy (ed.) Médiation et diversité culturelle, pour quelle société ?, Paris Karthala, 2002, p. 77-100.

“Actualité des droits dits ‘coutumiers’ dans les pratiques et les politiques foncières en Afrique et dans l’Océan Indien à l’orée du XXI°siècle”,Cahiers d’Anthropologie du Droit 2002, Paris, Karthala, 2003, p. 237-264.

“La F(f)rancophonie supranationale au milieu du gué” Observatoire permanent de la coopération française (ed.), Rapport 2001. Paris, Karthala, 2001, p. 179-211.

“Les représentations d’espace et la structure “atomique” du réseau dans les pratiques de la transmodernité”, Revue interdisciplinaire d’études juridiques., vol. 2002-49,p.49-65.

“Colonies”, Dictionnaire de la culture juridique sous la direction de Denis Alland et Stéphane Rial, Paris, PUF/Lamy, 2003, p. 231-237

“Editorial : Retour au foncier. L’Afrique ne peut continuer à sous-estimer ses priorités endogènes Cahiers d’Anthropologie du Droit 2002, Paris, Karthala, 2003, 7-13.

“ De la modernité de la justice contemporaine en Afrique francophone”, présentation du dossier,’Le quotidien de la justice en Afrique’,Droit et Société, , 2002,. vol.51-52, p. 297-300.

“ Quels biens, dans quel espace public mondial ? “ Bien public à l’échelle mondiale, Bruxelles, Colophon, 2002. 31-39.

“La démarche d’intermédiation culturelle, une expérience au Tribunal pour enfants de Paris, 1996-2002”. Minorités et diversités européennes, Paris, Editions petite capitale, 2002, p.299-310.

.“Des croyances aux pratiques de médiation en France et en Afrique”, Palabre et médiation, apports réciproques France-Afrique, Paris, CNAM,2002, 8-14.

“Prométhée revisité. Quelques repères pour s’approprier l’œuvre de Michel Alliot”, épilogue de M. Alliot, Le Droit et le service public au miroir de l’anthropologie, Paris, Karthala, 2003, p. 389-397.

“Droit et culture”, Dictionnaire de l’altérité et des relations interculturelles, sous la direction de Gilles Férréol et Guy Jucquois Paris, Armand Colin, 2003, p. 106-109.

“L’intermédiation culturelle, un pont entre deux mondes”, interview par Florence Raynal, Actualités sociales hebdomadaire, N° 2306, 11 avril 2003, p. 35-36.

“Inventer un autre Droit pour répondre à lacrise des sociétés africaines”, Marchés tropicaux et méditerranéens N° spécial 30° anniversaire. .N° 3000, 9 mai 2003.

“Afrique, (la justice en )”, Dictionnaire de la Justice, Paris, PUF, 2004, p.9-15.

“Anthropologie de la justice”, Dictionnaire de la justice,Paris, PUF, 2004, p. 42-47.

“Le pluralisme juridique aujourd’hui ou l’enjeu de la jurificité”, Éditorial, Cahiers d’Anthropologie du Droit 2003, Paris, Karthala, 2004, p. 7- 15.

“Marchés de droits et Marché du Droit”, Revue Tiers Monde, t. XLV, n° 177, janvier-mars 2004, p. 163-177.

.“Pour une anthropologie de la juridicité” Cahiers d’Anthropologie du Droit 2004,-Droit et cultures, Anthropologie et droit, intersections et confrontations Paris, Karthala, 2004, p. 241-247.

“La société au secours du Droit”, postface à l’ouvrage de Camille Kuyu Parenté et famille dans les cultures africaines Paris, Karthala p. 143-147,.

«Gestion locale des ressources renouvelables et sécurisation foncière à Madagascar”, en association avec Alain Bertrand & Pierre Montagne, l’État et la gestion locale durable des forêts en Afrique francophone et à Madagascar Paris, Karthala, 2005.

“Portrait de l’anthropologue du droit de pied en cap”, Cahiers d’anthropologie du droit 2004 et Droit et cultures, Paris , Karthala, 2004,p. 9-23

 “Gouverner la néo-modernité africaine ? ” Cahiers d’anthropologie du droit 2005, Gouvernance et État de Droit, Paris, karthaka, 2005, p. 183-196.

“Bricolages anthropologiques pour promouvoir, en Afrique et ailleurs, un dialogue entre univers juridiques”,McGill Law Review.vol. 50, n° 4,”Navigating the transsystemic” 2006, p. 951-966.

– “Introdution”, “La généralisation de la propriété privée de la terre est une fausse “bonne solution” en Afrique”, “Le laboratoire d’anthropologie juridique de Paris, hier, aujourd’hui et demain”, contributions à Juridicités, approches et éclairages du droit au Laboratoire d’anthropolgie juridique de Paris, Paris, Karthala , 2006.pp. 9-12, 93-104, 147-164.

«In ordinem adduccere, ou comment tenter d’imposer, par le droit, «la» civilisation. La mise en ordre de la «justice des indigènes» et le discours juridique colonial en Afrique noire française" Droits, 2006

"Acculturation juridique",,S. Rials (dir.) Dictionnaire des droits de l'homme, Paris, PUF, à paraître 2007.

"Le mystère du droit foncier. Sens et non-sens d'une politique volontariste de généralisation de la propriété privée de la terre dans le décollage des économies des sociétés du "Sud" ". Communication au colloque organisé à Pondichéry par l'Institut Français de Pondichéry, l'Association Francophone d'Anthropologie du Droit et le Séminaire Interdisciplinaire d'Études Juridiques des Facultés Universitaires Saint-Louis de Bruxelles, les 17,18, 19 mars 2006, sur le thème "Le foncier, leçons et enjeux".

"Le tripode juridique, variations anthropologiquessur un thème de 'Flexible droit''', L'année sociologique, numéro special Jean Carboonnier, à paraître. 2006.

"Formes et raisons de la place marginale des contrats dans les 'accords juridiquement validés' en Afrique noire", David Hiez (ed.),La contractualisation, Paris, LGDJ-MSH, en cours.

“Le champ scientifique comme concept propice à rendre compte des innovations de la recherche au Sud,GEMDEV 10 ans d’État des savoirs sur le développement,

«La constellation du nomÓV Contributions à une anthropologie du droit en action», Cahiers d’anthropologie du droit 2006, ‘ Le droit en action, Paris, Karthala

 

Top of page